Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie avec duchenne

La dame blanche de la route D2B2

                               

Il y a quelques jours, j'ai parlé avec une personne, elle m'a raconté une histoire qui lui est arrivée il y a une vingtaine d'années. Elle n'a pas voulu que je mette son nom dans l'article. Voilà son histoire et nous allons l'appeler Martine:

C'était au mois de novembre, il faisait froid et il y avait du brouillard, elle rentrait d'une soirée, il était à peu près minuit. Elle roulait en direction de Cernay sur la D2B2, une route sur laquelle il y a eu des accidents graves. Revenons à l'histoire: Elle avait la radio allumée, soudain la réception se coupa, en essayant de la régler, elle avait cessé de regarder la route une seconde. En levant les yeux à nouveau, elle vit une silhouette ressemblant à une femme vêtue de blanc. Avec les phares qui l’éblouissaient, ça donnait une impression de voir à travers la forme.

Elle donna un coup de volant et freina brusquement. La voiture dérapa et s'arrêta à quelques centimètres d'un arbre. Martine se retourna pour voir si la femme n'avait rien, mais elle avait disparu... D'un seul coup Martine comprit qu'elle était passée près de la mort et se mit à trembler de peur. Elle réussit tant bien que mal à refaire démarrer sa voiture et la faire sortir du fossé... C'est la première fois qu'elle en parlait à quelqu'un, je pense qu'elle était sincère.

Comme vous le savez, j'aime bien tout ce qui est en rapport avec le paranormal et des histoires de dames blanches il y en a eu beaucoup, comme celle de ces deux histoires qui m'ont paru intéressantes.

Ce témoignage date de 1981. Un soir, quatre amis rentrent chez eux à Montpellier. Ils sont à Palavas, quant au alentour de minuit, ils voient une femme vêtue de blanc au bord de la route. Ils s’arrêtent et lui proposent de l’amener à Montpellier.
Elle accepte d’un hochement de tête et monte à l’arrière entre deux passagers.

A peu près 1 Km plus loin, alors que jusque là elle était très silencieuse, elle se met à crier : « attention au virage! . Le conducteur ralentit et passe le virage sans encombre.
C’est alors que ses passagers se mettent eux aussi à crier car la femme à brusquement disparue sans laisser de traces, alors que la voiture roulait fenêtres fermées et qu’elle était coincée entre les 2 passagers arrières.

Les 4 amis, assez secoués, vont tout raconter à la police. Celle-ci est d’abord septique et croit plutôt à une plaisanterie de mauvais goût. Mais ensuite, les policiers furent convaincus de la bonne foi des témoins, car après plusieurs auditions, les 4 amis déclarèrent toujours la même chose et ne se sont jamais contredits. Aujourd’hui, ils évitent de parler de cette histoire.

Ce premier témoignage vient d’un médecin. Personne qui à priori est plutôt réaliste avec les pieds bien sur terre. Ce témoignage date de 1977. Ce médecin rentre un soir chez lui, sous une pluie battante.

Il voit au bord de la route, une jeune femme vêtue de blanc, il s’arrête et lui propose de la ramener chez elle. Elle accepte et après avoir indiqué son adresse elle ne dit plus un mot. Elle reste très silencieuse jusqu’au moment où ils passent sur le Pont-du-Furet.
A cet instant, elle se montre agitée et effrayée. Arrivée à destination, le médecin lui prête son parapluie et attend qu’elle lui ramène.

Ne la voyant pas revenir, il va sonner à la porte. Un couple lui ouvre, il raconte alors son histoire et décrit la jeune fille. Le couple, visiblement très ému, lui apprend alors qu’il s’agit de leur fille unique, mais que celle-ci est morte en moto au Pont-du-Furet, des années auparavant.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article