Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie avec duchenne

La réparation

Depuis jeudi, j'ai à nouveau mon fauteuil électrique, Pierre est allé le chercher, sinon je ne l'aurais eu que ce vendredi et je n'aurais pas pu profiter du soleil. La météo annonçait de la pluie ce week-end, ça faisait dix jours que j'étais cloué sur le lit, j'enrageais, il faisait beau. Déjà qu'on arrive à la fin de l'été et avec mon état de santé qui ne cesse de se dégrader, je ne sais pas dans quel état je vais être l'été prochain. Enfin on en n'est pas encore là, malgré que le temps passe vite. Ah si j'avais le pouvoir de l'arrêter, je l'arrêterais un jour de beau temps 27° maximum.

Je commence à m'égarer, revenons à l'histoire: Pierre est rentré avec le fauteuil vers 16 heures. Il m'a expliqué que le technicien lui a dit, que personne ne comprenait, pourquoi la tige filetée s'était cassée et qu'il avait fallu tarauder l'axe, pour mettre une nouvelle tige filetée. Voir article: Il y a des jours... . Quand les techniciens sont venus jeudi 3 septembre, chercher le fauteuil pour l'amener à l'atelier, Pierre avait demandé ce qu'ils pensaient faire pour le réparer, à priori ils n'avaient aucune idée, à part remplacer le moteur. Il n'était pas question de mettre un nouveau moteur électrique pour nous ! Il suffisait de donner l'axe à un tourneur fraiseur et le tour était joué, c'est ce qu'ils ont fait en fin de compte...

Dix jours d'attente, pour une demie-heure de travail ! C'est quand même triste de me faire attendre si longtemps...

Quand Pierre m'a installé, j'étais content et je me sentais délivré, de pouvoir retrouver une certaine liberté et en même temps une angoisse monta en moi, j'avais peur que ça recommence quand je me trouve loin du domicile. Pierre trouva les mots pour me rassurer et me voilà parti dans le quartier, pour l'essayer. En poussant le fauteuil à fond, j'ai eu la bonne surprise de ne plus sentir les petites roues trembler. Quand je l'ai dit à Pierre, il me regarda et me dit: "je comprends maintenant pourquoi ça vibrait, ça venait bien de cette fameuse pièce". Pour Pierre c'était un défaut de fabrication. On l'avait signalé à plusieurs reprises depuis le début, à propos des tremblements des petites roues et on avait toujours la même réponse: "surveillez bien la pression des pneumatiques sur ce modèle de fauteuil électrique". J'ai des fois l'impression qu'on nous prend pour des cons !

J'en profite pour vous signaler, que lundi je vais pouvoir enfin faire ma cure d'arédia. Voir article Le fauteuil des supplices.

                                

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Emilie 13/09/2015 18:39

c'est une bonne nouvelle, encore mieux si les roues ne tremblent plus. Tu vas pouvoir faire des parcours à fond!!!!
Je te souhaite que ta cure se passe bien.

Anne H 13/09/2015 17:45

Je suis bien contente de lire que tu es à nouveau motorisé !
Bon courage pour la cure et reviens-nous vite :-)