Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie avec duchenne

Le Vieux-Brisach

Mardi 14 juillet, nous sommes partis nous promener en Allemagne, visiter Breisach, une petite ville qui est de suite après l'ancienne frontière, pour vous situer c'est en face de Neuf-Brisach.

La ville de Breisach n'a rien d'exceptionnel, à part peut-être sa collégiale qui est située sur une colline, il faut une dizaine de minutes à pied à partir d'en bas, il est vrai qu'on a une belle vue une fois arrivé. On a le Rhin qui sépare les deux pays, on voit bien la Forêt-Noire du côté Est et les Vosges du côté Ouest. Malheureusement je n'ai pas pu entrer dans la collégiale, il y a bien un accès pour handicapés, mais la porte était fermée à clé, Pierre est entré pour voir si quelqu'un ne voulait pas ouvrir cette satanée porte. Il trouva une femme d'un certain d'âge qui s'occupait des visiteurs, Pierre lui expliqua le problème. Malheureusement elle ne trouvait pas la clé de la porte, sur le côté droit se trouvait un bouton rouge, qui permettait d'évacuer les personnes en cas de problèmes, oui ça servait aussi de porte de secours. Elle avait beau appuyer sur le bouton, rien ne se passait, voilà pourquoi je n'ai pas pu visiter l'intérieur de la collégiale. Ce n'est pas trop grave, on a continué la promenade dans "Le Vieux Brisach", on a vu des sculptures, puis on est allé boire un bon coca bien frais sur la terrasse d'un café. J'ai passé un agréable après-midi, peut-être que je reviendrai visiter l'intérieur de la collégiale, si la porte veut bien s'ouvrir. 

Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach
Le Vieux-Brisach

                                  Vieux-Brisach

Vieux-Brisach (en allemand Breisach am Rhein) est une ville allemande du Bade-Wurtemberg, située sur le Rhin. Les Français l'appellent « Vieux-Brisach » par opposition à la ville alsacienne de Neuf-Brisach construite par Vauban au xviie siècle sur la rive française du Rhin. Elle est jumelée avec Saint-Louis et Neuf-Brisach dans le Haut-Rhin, en Alsace et aussi avec Pürgg-Trautenfels (Autriche) et Oświęcim (Pologne).

Histoire
La colline du Münsterberg de Breisach est occupée depuis fort longtemps. Dès le Hallstatt final, elle est le siège d'un établissement celtique, compté au rang des résidences princières. Le Münsterberg a fait, au cours des années 1980, l'objet de fouilles archéologiques qui ont permis d'affiner la chronologie de l'occupation et de démontrer son maintient à la Tène ancienne. Plusieurs nécropoles tumulaires proches confirment l'implantation humaine au sein de ce territoire à l'âge du fer.

Ce rocher permet ensuite aux romains d'y édifier un castrum en 260 afin de défendre leur frontière sur le Rhin contre les Alamans. Elle portait alors le nom celtique de Brisiacus (de l'anthroponyme gaulois *Brisios, Brisia et du suffixe -acum. Cf. Brizay, Indre-et-Loire, Brisiacum 1050) et était florissante.

Aux XIe et XIIe siècles la colline fortifiée puis le village qui s'y érigea étaient le fief de l'Evêché de Bâle, jusqu'en 1273.

Pierre de Hagenbach y est tué en 1474, déclenchant la guerre de Bourgogne.

Au XVIIe siècle la ville devint le noyau d'un système de fortifications qui compta parmi les plus redoutables d'Europe. Sa situation très exposée lui valut d'être tantôt une tête de pont française, tantôt un avant-poste de l'Empire. Elle est assiégée et prise en 1638 par le duc de Weimar et le vicomte de Turenne.

Rendu à l'Empire par les traités de Ryswick, Louis XIV de France fait construire Neuf-Brisach, face à Brisach, pour prévenir toute invasion d'outre-Rhin.

Vieux-Brisach fut de nouveau assiégée et prise en 1703 par Vauban. En 1704, les Impériaux tentèrent de reprendre la ville, par la ruse, sans succès.

En septembre 1793, Vieux-Brisach subit un important bombardement par les troupes révolutionnaires françaises durant cinq jours.

En 1945 la ville fut une nouvelle fois très endommagée durant la bataille de la poche de Colmar.

Collégiale romane St-Étienne (Münster) avec un retable en bois sculpté de 1526. Sa construction a commencé au XIIe siècle pour s'achever au XVe siècle, à l'époque gothique. On peut y admirer une fresque triptyque de 100 m2 sur le thème du Jugement dernier, attribuée à Martin Schongauer et restaurée entre 1985 et 1993.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article